MENU

CERTAINS
PLASTIQUES ENFIN INTERDITS !

20 Déc 2018
CERTAINS <br /> PLASTIQUES ENFIN INTERDITS !

Les plastiques à usage unique bientôt interdits par l’UE !

Pailles en plastique, coton-tiges ou touillettes à café sont les cibles de cette législation européenne.

 

ENVIRONNEMENT

Adieu les pailles en plastique? Les négociateurs des États membres de l’Union européenne et du Parlement européen se sont mis d’accord pour interdire à l’avenir de nombreux produits en plastique à usage unique, a annoncé ce mercredi 12 décembre la présidence autrichienne.

Coton-tiges, pailles, touillettes à café… la législation, adoptée en un temps record après la proposition initiale de la Commission européenne fin mai, va interdire une dizaine de catégories de produits qui représentent à eux seuls 70% des déchets échoués dans les océans et sur les plages.

Cet accord, intervenu après une nuit d’ultimes négociations, devra encore recevoir l’assentiment officiel des deux institutions, Parlement et Conseil de l’Union européenne.

 

Interdiction de ces plastiques pour 2021

L’UE espère terminer le parcours législatif du texte d’ici au printemps 2019, pour une entrée en vigueur en 2021.

En France, le 14 septembre dernier, l’Assemblée nationale avait de son côté approuvé l’interdiction des couverts et de contenants jetables en plastique, en plus des pailles et des touillettes. Une mesure devant être mise en place au 1er janvier 2020.

Le débat autour des produits en plastique à usage unique prend de plus en plus d’ampleur en France comme dans le monde. En février, une journée internationale sans paille en pastique était organisée par l’association française « Bas les pailles ».

Car les pailles, bien que petites et légères, ont de nombreux défauts. À usage unique, elles sont rarement triées et terminent dans la poubelle à ordures ménagères, au mieux, dans le caniveau, au pire, et ne sont pas recyclées. Résultat, même si elles ne sont pas le plastique le plus retrouvé dans les océans, elles sont quand même extrêmement nocives pour la faune aquatique qui peut les ingurgiter.

Un autre exemple de plastique dont on sous-estime l’impact négatif sur l’environnement: les microbilles qui se trouvent dans les produits cosmétiqueset notamment dans les gommages. Leur petitesse les empêche d’être filtrées lors de leur passage en usine de traitement des eaux usées. Elles peuvent alors déséquilibrer la faune et la flore locale, et contaminer plages et fonds marins, sans parler du fait qu’elles peuvent être ingérées par des organismes vivants, poissons, baleines ou plancton.

 

Source : huffingtonpost.fr