MENU

La Chaleur Fatale : un véritable Phoenix !

06 Déc 2021
La Chaleur Fatale : un véritable Phoenix !

La CHALEUR FATALE ce n’est pas une fatalité !
La chaleur fatale est générée lors du fonctionnement d’un procédé industriel. Elle n’en constitue pas la première finalité et n’est pas récupérée.

Par exemple, lors du fonctionnement d’un four, seulement 20 à 40% de l’énergie du combustible utilisé constitue de la chaleur utile, soit 60 à 80% de chaleur fatale potentiellement recyclable !

On entend également parler de chaleur de récupération pour désigner la chaleur fatale (ou encore chaleur perdue).

Tout comme l’on parle de rejets, liquides ou solides, pour les déchets, la chaleur fatale se constitue aussi de rejets sous plusieurs formes, que nos équipes savent maitriser :
rejets gazeux, rejets liquides ou encore rejets diffus. Le captage de ces rejets est plus ou moins difficile. Les rejets liquides dans les purges de chaudières sont les plus facilement récupérables, suivis des rejets gazeux dans les fumées des fours et chaudières. Les rejets diffus sont les plus difficiles à capter.

La caractéristique déterminante dans la stratégie de recyclage de la chaleur fatale est sa température. Sur le terrain, les niveaux de température peuvent aller de 30°C (eaux usées) jusqu’à 500°C (gaz de combustion…).

 

Quel sont vos enjeux à recycler votre chaleur fatale ?
♻Indépendance énergétique
♻Respect et atteinte des objectifs environnementaux
♻Développement industriel !

 

Et concrètement quels peuvent en être vos gains, vos bénéfices ?
✔Gain économique
✔Compétitivité
✔Réduction des émissions carbone
✔Stratégie RSE

Et si, ensemble, on se mettait au travail ?

Contactez nos experts contact@ecogreenenergy.fr

 

#énergie #revalorisation #decarbonation #industrie #recyclage #développementdurable